Étudier à l’IBQ ?

band16

1. Pour acquérir la connaissance biblique et ministérielle

La réalité de l’Église du 21e siècle est le besoin de développer un leadership efficace avec un enseignement de qualité et des ouvriers bien formés. Le livre des Proverbes nous dit : « Mon fils, n’oublie pas mes enseignements, et que ton cœur garde mes préceptes ; car ils prolongeront les jours et les années de ta vie, et ils augmenteront ta paix. . . Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais-le dans toutes tes voies et il aplanira tes sentiers. » (Prov. 3.1,2,5,6) L’IBQ a le mandat de former les futurs leaders pour les églises francophones de l’Ontario, du Québec et des Maritimes.

2. Pour développer des leaders spirituels

L’investissement dans une formation à l’IBQ produit des leaders qui dirigent efficacement avec un discernement des temps dans lesquels nous vivons, à l’image des fils d’Issacar, qui avaient l’intelligence des temps pour savoir ce que devait faire Israël (1 Chr. 12.33). Diriger est synonyme de dépendre de Dieu et de son Esprit. Comme nous le dit le prophète Zacharie : « Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel des armées » (Zach. 4.6). Cette intervention divine associée à un homme ayant l’intelligence des temps produit un ministère efficace et bénissant.

3. Afin d’être prêt pour l’appel

Chacun d’entre nous est appelé à servir Dieu qui est lui-même la raison, la source et l’espoir de cet appel. L’appel n’est pas une carrière, ce n’est pas un chemin ou une autoroute. L’appel n’est pas une route tout tracée devant nous L’appel ne dépend pas de ce que nous voyons mais de ce que nous entendons de la part de Dieu

L’IBQ est le lieu de formation qui vous permettra d’être dirigé dans l’appel que Dieu vous donne.

« L’endroit où vous recevez l’appel de Dieu est l’endroit où votre cœur se remplit de joie en servant et où de grands besoins sont rencontrés. » (Fréderick Buechner)

4. Parce que Jésus a dit :

La moisson est grande mais il y a peu d’ouvriers » (Matt. 9.37).

Les opportunités de ministère sont nombreuses, mais il a peu de personnes pour les combler. Dieu vous appelle. Il y a de grands besoins dans nos régions respectives. Nous sommes ceux qui peuvent faire une différence et bénir ceux qui sont autour de nous !